Bienvenue sur le site

www.reductionmammaire.com

Vous estimez avoir besoin d’une réduction mammaire pour plus de confort ...

La réduction mammaire améliore significativement la vie des femmes à trop forte poitrine.

L’opération de réduction mammaire (hypertrophie mammaire) réduit notamment les douleurs dans le dos, le cou et les épaules. En France, la réduction mammaire est prise en charge par la sécurité sociale si elle se fait suite à un avis médical.


PRINCIPE D’INTERVENTION
Réduction mammaire ou Hypertrophie mammaire:


Avant

 

Apres



 

La réduction mammaire (hypertrophie mammaire) vise à réduire le volume des seins disproportionnés par rapport à la morphologie de la patiente et dont le poids a une incidence principalement sur la colonne vertébrale (douleurs dorsales, cervicales, attitude voûtée pour réduire l’importance de la poitrine, douleurs musculaires…).

 

L’objectif est de remonter l'aréole et le mamelon ainsi que d’enlever l’excédant de glande, de graisse et de peau afin d’obtenir un volume et une forme harmonieuse.

Un remodelage de la glande et une correction au niveau de l’aréole et du mamelon permettent d’obtenir une harmonie du galbe du sein.


Deux types de cicatrices sont possibles lors d’une réduction mammaire (hypertrophie mammaire) :

- En général, il faut faire une incision en forme de T inversé c’est-à-dire une incision autour de l’aréole et une incision verticale et une dernière dans le sillon sous le sein (la cicatrice a alors la forme d’une ancre marine).
- Dans certains cas une incision autour de l’aréole et une verticale dans la partie inférieure du sein est suffisante.
- Un bilan préopératoire est nécessaire avant l’intervention et une mammographie, et /ou échographie mammaire est souvent nécessaire.
- Une anesthésie générale classique est le plus souvent pratiquée.
- Il faut voir le médecin anesthésiste au plus tard 48 heures avant l’intervention.

Une journée (ou deux) d’hospitalisation est généralement suffisante.
L’intervention proprement dite
L'intervention peut durer d’une à deux heures en fonction de la nécessité d'un geste complémentaire associé. Il est d’usage, afin que le sang ou les secrétions qui peuvent se collecter soient éliminés, qu’un drain (redon) soit le plus souvent laissé en place dans chaque sein jusqu'au lendemain de l'intervention. Les fils seront retirés deux à trois semaines après l’opération.


LES SUITES OPÉRATOIRES


Ce type d’intervention est généralement peu douloureux.
Après 24 à 48 heures, le premier pansement est retiré et remplacé par un soutien-gorge assurant une bonne contention (type soutien-gorge utilisé pour le sport).

- Les ecchymoses s’estomperont dans un délai de une à deux semaines.
- Il peut être ressenti un engourdissement des mamelons pendant quelques mois.
- Il convient d'envisager une convalescence d'une semaine et il est déconseillé de pratiquer des activités sportives avant la cicatrisation totale, soit environ un mois après l’intervention.


Le résultat :


Le résultat est appréciable rapidement, le galbe du sein reste naturel et sensible aux variations hormonales et le résultat définitif ne pourra l’être qu’après un délai de deux à trois mois. Ce temps est nécessaire à l'assouplissement des seins. L’aspect du sein pourra évoluer dans le temps en fonction des modifications hormonales et des variations de poids.